comment devient on nezAlice, personnage de L’Etrange voyage de Monsieur Daldry de Marc Levy, publié chez Robert Laffont n’aura pas eu besoin d’une formation de nez. Elle est née « nez », avec un odorat sensible à toutes les senteurs. Mais, tout le monde n’a pas cette chance de bénéficier à sa naissance d’un tel don. De fait, dans le monde, on ne compte environ que 500 personnes ayant vocation de sentir, d’inhaler… Et pourtant, que ce soit en œnologie ou en parfumerie le besoin en nez est immense. Comment devenir nez ?

 

C’est quoi un nez ?

Un nez est une personne qui a pour métier de sentir, des journées durant, d’innombrables senteurs, fragrances ; diverses senteurs qu’elles soient d’origine végétale ou qu’elles soient issues des molécules de synthèse, de sorte à pouvoir les combiner harmonieusement pour le bonheur de notre palais ou de notre odorat. Un nez doit pouvoir, comme Alice précédemment évoquée, garder « le souvenir de l’odeur des bois vernis dans un tramway ». C’est dire que le nez est pour lui comme le cerveau chez l’humain normal, une boîte à souvenir. Et ces souvenirs, il doit être capable d’en « recréé(r) une véritable forêt dans un coffret », « faire durer l’automne quand arrive l’hiver ». Ainsi, plus qu’un métier, être un nez doit être un art.

 

Les conditions pour devenir nez

nez formation devenir nezCertaines personnes pensent qu’un don olfactif n’est pas nécessaire pour devenir parfumeur-créateur ou évaluateur. Il n’est même pas nécessaire de subir une rhinoplastie esthétique, peut-être une septoplastie si on souffre de déviation de la cloison nasale… Une formation pour devenir nez suffirait alors dans ce cas. Être motivé et trouver la bonne école, voilà ce qu’il faut.
Ajouté à ceci, il faudrait savoir qu’un nez, pour être considéré comme tel, devrait être capable de reconnaître et mémoriser au moins 5000 odeurs. Aussi, un esprit scientifique est une des qualités du nez. Il doit être capable de combiner ensemble différentes fragrances. Une connaissance en chimie serait donc un atout non-négligeable dans la formation du nez. En outre, un nez doit être créatif. Le tout n’est pas de marier les fragrances, mais d’en créer qui saisisse et qui séduire chacun par sa senteur.
Un parfum est avant tout une personnalité, et il faut pouvoir offrir cette personnalité que la clientèle recherche. Elle désire quelque chose de spécial, d’unique, un parfum qui tranche avec tous les autres. Créativité et originalité sont donc des compétences que le nez doit avoir.