Les femmes sont toujours sujettes à la cellulite. Elles ne peuvent pas avoir leur tranquillité tant que les hormones leur jouent des tours. La cellulite n’apparait pas qu’à l’adolescence et vers la trentaine. Elle apparait aussi aux alentours de la ménopause. Mais qui sont responsables de ce phénomène féminin ne laissant pas les femmes vivre paisiblement ?

Dans cet article, vous trouverez des informations pratiques et fiables sur les causes et la meilleure solution pour perdre la cellulite définitivement

traitement cellulite

Qu’est-ce que la ménopause ?

La ménopause survient chez la femme entre 40 et 55 ans. Elle correspond à la fin de la période féconde de la femme. Elle comprend 2 étapes : la préménopause et la ménopause proprement dite.

La préménopause est la période d’irrégularité de cycles menstruels. Elle peut durer pendant plusieurs années allant d’une période de 2 à 7 ans. Elle peut être appelée aussi la périménopause. L’ovulation devient de plus en plus irrégulière ce qui fait que les règles peuvent venir ou pas. En effet, c’est la variation hormonale des œstrogènes qui provoque cette irrégularité du cycle menstruel.

C’est une période de passage conduisant à la vraie ménopause. C’est durant cette transition que les signes cliniques comme les bouffées de chaleur, insomnie, saute d’humeur ou autres apparaissent.

La ménopause proprement dite est marquée par la cessation définitive des règles. Cette cessation est caractérisée par l’arrêt des secrétions des hormones ovariennes qui sont les œstrogènes et les progestérones. Ces deux hormones sont responsables de l’ovulation. Leur sécrétion devient irrégulière avant d’être stoppé définitivement à la ménopause. En leur absence, la femme n’aura plus de cycle menstruel et ne pourra plus procréer.

Dans la définition médicale, une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a plus ses règles durant 12 mois consécutifs.

Les œstrogènes sont des hormones sécrétées par les ovaires. Pendant la période précédant la ménopause, sa sécrétion devient irrégulière et diminue progressivement. C’est cette diminution de la sécrétion d’œstrogène qui implique l’accroissement des adipocytes et une réduction de la masse musculaire. La femme peut prendre du poids à cette période.

Ensuite, la progestérone qui est une hormone stéroïdienne secrétée par le corps jaune des ovaires. Elle peut manquer chez la femme et provoque l’apparition de la cellulite.

Et enfin, l’insuline est une hormone peptidique sécrétée par le pancréas. Elle permet de convertir les sucres en acides gras. Si l’organisme consomme des sucres à index glycémique élevé appelé sucre rapide, le gras s’accumule. L’excès de cette hormone n’est pas bon pour le développement de la cellulite.

Ainsi la progestérone et l’insuline sont les hormones qui favorisent l’apparition de la cellulite et c’est l’hormone œstrogène qui limite le développement de la cellulite.