Est-ce que les hommes préfèrent les femmes minces ou rondes ? Si cette question avait fait l’objet d’un vox-pop, il est clair que se sachant en direct de la télé, beaucoup d’hommes pencheraient pour les minces, et que mêmes les femmes en chair donneraient l’avantage aux autres.
La raison étant tout simple, la société a fini par nous faire croire qu’une silhouette fine, taillée, bien musclée pour les hommes est la silhouette idéale. Or, en secret, les hommes sont fous des femmes rondes. Pas tous ! c’est vrai, mais…

Le fantasme des grosses

Une silhouette filiforme, mince n’est pas au goût de tous les hommes. Certains ont une véritable fascination, un fantasme pour les femmes aux rondeurs, des femmes dodues avec de gros seins, des hanches pleines, des fesses bien en chair, un désir qui déjoue ainsi tous les pronostics des canons de beauté que présentent les médias. Les hommes aiment les forme – même celle qui peut mettre un anneau gastrique ?

En quête de la féminité…

Les rondeurs en effet dans l’imaginaire des hommes qui aiment les femmes rondes, sont un symbole palpable de la féminité. Une femme mince, à qui il ne manquerait que des os comme on en voit dans les défilés de mode, ne serait pas pour de tels hommes, assez féminine.

Et de la sensualité

La rondeur représente aussi la sensualité. Se laisser aller dans les bras d’une femme pulpeuse, c’est ressentir toute la chaleur qu’elle peut dégager, c’est se laisser attendrir par sa chair, c’est se laisser transporter par le désir et le plaisir qu’elle peut dégager.

Les femmes rondes sont meilleures


Une femme ronde est une invitation au voyage, à la découverte. Chaque parcelle de son corps doit être minutieusement explorée, et les hommes adorent l’aventure. Ils adorent se sentir arpenter les murs les plus abruptes. Une femme mince se donne à voir entièrement. D’ailleurs pour certains, les femmes rondes sont meilleures au lit que les minces.
Selon les résultats d’une étude réalisée par la Chapman University, des scientifiques de cette université californienne démontrent que les femmes avec une forte corpulence ont plus de partenaires sexuels que les autres.